Digitalisation: Afin de préparer le déconfinement des entreprises, La Poste organise la commercialisation et la distribution de masques sur une plateforme en ligne dédiée.

Alors que le déconfinement se rapproche, une nouvelle plateforme numérique dédiée à la commercialisation de 10 millions de masques “grand public” pour les TPE et PME voit le jour. Lancée par le ministère de l’Economie et des Finances, elle s’appuie sur le réseau de La Poste,CMA France et CCI France.

La vente aux professionnels de petites et moyennes entreprises se fera en deux étapes. Les entreprises de 10 à 49 salariés pourront passer commande à partir du samedi 2 mai sur la plateforme, et les entreprises de moins de 10 salariés attendront le lundi 4 mai. Ces masques, « fabriqués dans le respect des spécifications fixées par les autorités sanitaires (ANSM) et l’AFNOR, sont en textile à filtration garantie et réutilisables 20 fois », précise un communiqué.

La plateforme est développée par la filiale numérique de La Poste Docaposte. Pour garantir le fonctionnement de ce dispositif, La Poste est donc chargée d’organiser le paiement en ligne et l’achat, ainsi que la préparation des commandes et la livraison sur site. « Concrètement, après s’être connectées et identifiées sur la plateforme, les entreprises pourront passer leur commande de masques en fonction de leur nombre de salariés. Le paiement se fera directement en ligne afin d’opérer une livraison, sans contact physique ni signature, conformément aux recommandations des autorités sanitaires », indique le communiqué.

« Nous avons mobilisé dans des délais spécialement courts, l’expertise numérique de notre filiale Docaposte, la puissance de notre infrastructure logistique et de distribution afin d’apporter notre contribution à la reprise économique du pays », a déclaré Philippe Wahl, PDG du groupe La Poste.

40 000 salariés en télétravail chez La Poste

La Poste annonce avoir basculé 40 000 travailleurs en télétravail et mobilisé 4 800 informaticiens du groupe dans le contexte d’urgence sanitaire. Le groupe dit avoir adapté son organisation de travail et son outil informatique depuis 2016. A ce titre, « 150 000 collaborateurs possèdent un smartphone et la majorité des collaborateurs des fonctions supports un ordinateur portable. Les logiciels de messagerie électronique ont été harmonisés pour l’ensemble des collaborateurs du groupe depuis mi-2019, assurant ainsi une bonne compatibilité des échanges. Le réseau télécom a également été modernisé pour mieux répondre aux besoins évolutifs liés aux nouveaux usages », explique le groupe.

Depuis 2019, 190 000 postiers ont également accès à une plateforme collaborative, nommée .COM1, basée sur la suite logicielle Microsoft, qui inclut Teams et un réseau social d’entreprise.

La Poste a aussi dû renforcer son volet sécurité face à une « recrudescence de cyberattaques du fait de la multiplication des connexions et de la diversité des appareils utilisés », indique l’entreprise.

« La réussite de cette organisation pendant la crise concrétise les efforts entrepris depuis un temps par le groupe pour anticiper sa digitalisation en investissant dans les infrastructures et les outils et en accompagnant l’ensemble des postières et postiers dans cette démarche d’évolution profonde des pratiques professionnelles », a précisé Philippe Bajou, secrétaire général et directeur général adjoint du groupe.